Calibrage et formats de rapport de données

Pour le calibrage du compteur de particules, la norme ISO 11171 fait référence à la procédure traçable par le NIST alors que la norme ISO 4402 fait référence à l’ancienne méthode ACFTD. Par exemple, les données de taille de particule ISO 11171 sont exprimées sous la forme « X pro(c) » alors que les données ISO 4402 sont présentées sous la forme « x pm » (x = taille des particules). Il est important de noter que les tailles de particules acquises avec le calibrage ISO 11171 ne sont pas les mêmes que celles obtenues avec celui de la norme ISO 4402.

Mesure des particules

Tailles ACFTD (µm)

ISO 4402 : 1991

Tailles calibrées NIST µm(c)

ISO 11171

< 1,0

4,0

1,0 

4,2

2,0

4,6

2,7

5,1

3,0

5,1

4,3

6,0

5,0

6,4

7,0

7,7

10,0

9,8

12,0

11,3

15,0

13,6

15,5

14,0

20,0

17,5

25,0

21,2

30,0

24,9

40,0

31,7

50,0

38,2

100,0

70,0

Le comité technique de l’ISO a adopté une procédure révisée de consignation des mesures de propreté des liquides de calibrage selon la méthode de traçabilité NIST. La norme ISO 4406:1999 utilise des numéros à trois codes correspondant à des concentrations de particules supérieures à 4 µm(c), 6 µm(c) et 14 µm(c). Les tailles de 1999 correspondaient étroitement aux tailles du système de codage ISO4406 (5 µm et 15 µm), une fois mesurées avec des compteurs de particules calibrés par ACFTD. Toutefois, la mesure de 4 µm(c) équivaut à une taille d’environ 1 µm si la procédure de calibrage ACFTD a été utilisée.

La propreté des liquides est désormais caractérisée par 0,01 à 2 500 000 particules/ml dans trois gammes de compartiments avec une série de codes numériques pour indiquer le comptage dans chaque compartiment :
  • Le premier code indique un nombre de particules supérieur à 4 microns
  • Le second code indique un nombre de particules supérieur à 6 microns
  • Le troisième code indique un nombre de particules supérieur à 14 microns
Le calibrage principal des particules est actuellement effectué à l’aide de suspensions NIST SRM 2806b à distribution granulométrique certifiées par l’Institut national américain des normes et de la technologie (NIST). Une méthode de calibrage secondaire avec une traçabilité par le NIST utilise des suspensions de MTD ISO qui sont analysées indépendamment à l’aide d’un compteur de particules liquides calibré selon la méthode principale. Les limites de concentration sont déterminées par des dilutions en série d’une suspension concentrée.